Quelles différences entre une infirmière et une aide-soignante ?

infirmière

Tout d’abord, il faut savoir qu’une infirmière comme une aide-soignante sont des professions faisant intégralement partie du domaine de la santé. En quoi se ressemblent-elles ? Côté point commun, ces deux métiers sont liés aux soins et permettent à une personne de guérir rapidement. Être infirmière ou aide-“=””>soignante nécessite d’être une personne très à l’écoute des autres. Ces deux professions peuvent se pratiquer à l’hôpital, à domicile ou même en libéral. Nous venons d’énumérer quelques ressemblances qui lient les métiers d’infirmière et d’aide-soignante mais, concentrons-nous maintenant ce qui les différencie vraiment. Nous allons vous indiquer, dans cet article, des éléments de réponses précis qui vous permettront d’y voir plus clair sur leurs différences. Il s’agit de deux métiers bien distincts et que nous confondons bien trop souvent de nos jours. 

Les différences de missions  

En premier lieu, parlons des infirmières. Ces professionnelles de santé ont un statut bien particulier car, elles travaillent le plus souvent avec un médecin et sont donc le bras droit de ce dernier. Le rôle principal d’une infirmière qualifiée sera donc de surveiller l’état de santé d’un patient donné en s’en occupant de son arrivée jusqu’à sa guérison. Il est important de souligner qu’une infirmière doit remplir des responsabilités auprès du médecin car, c’est elle qui s’occupe du dossier médical de chaque patient ainsi que de la partie administrative. Elle programme aussi tous les soins nécessaires tout comme les médicaments à prendre. Si vous êtes à la recherche d’une infirmière à Tours, la plateforme “=””>Medicalib pourra vous aider !  

 

Le travail de l’aide-soignante est bien différent. L’aide-soignante aide aussi les patients à gagner en autonomie en les aidant dans les domaines de l’hygiène. Ce métier permet donc d’accompagner les personnes dépendantes à domicile, par exemple. L’aide-soignante fait donc la relation directe entre l’infirmière et le patient. 

 

 

Les diplômes à obtenir 

Côté études, pour devenir infirmière, il faut passer un concours et être admis à l’écrit comme à l’oral. Suite à cette admission, la personne pourra être formée pendant trois ans dans un IFSI (Institut de Formation aux Soins Infirmiers) pour posséder son diplôme d’infirmière à la fin de cette formation. Plus tard, une infirmière pourra se spécialiser comme en puériculture, à titre d’exemple. 

 

La formation est différente pour une aide-soignante. Elle se déroule au sein d’un Institut de Formation des Aides-soignantes (IFAS) puis elle est précédée par la validation du Diplôme d’État d’Aide-soignante (DEAS). 

 

Les soins qui diffèrent  

Les types de soins sont, là aussi, une réelle différence entre une infirmière et une aide-soignante.  

 

Une infirmière est capable de : 

  • Faire une prise de sang. 
  • Prendre la tension. 
  • Effectuer une réanimation. 
  • Faire des injections de médicaments par perfusion. 
  • Soigner diverses plaies. 
  • Enlever des agrafes 

 

L’aide-soignante, quant à elle, est formée pour : 

  • Aider à la toilette, à l’alimentation et à l’hydratation du patient. 
  • Prendre la température. 
  • Remplacer tous les types de pansements. 
  • Vérifier l’état général de la personne. 
  • Aider dans les déplacements 

 

Par cette liste de soins, nous observons qu’une infirmière et une aide-soignante ont des compétences relativement différentes voire opposées. Une infirmière et une aide-soignante sont donc plutôt complémentaires dans le cas où une personne souhaite des soins complets à l’hôpital comme à domicile.  

 

Les tarifs 

 

Les tarifs seront ceux mis en place par l’hôpital si elle est salariée et employée. Si une infirmière exerce en libéral, les tarifs varient d’une personne à l’autre. En effetl’infirmière à domicile est capable d’enregistrer la Carte Vitale du patient grâce à un appareil transportable. Les soins sont ainsi remboursés en partie par l’Assurance maladie. Les tarifs varient en fonction des soins apportés. Ainsi, une prise de sang coûte environ 10 euros hors frais de déplacement et une pose de pansement vaut 20 euros maximum. 

 

Si un patient bénéficie régulièrement des services d’une aide-soignante libérale, cela revient à environ 200 euros par mois. 

Préparation au D.N.B
Le projet éducatif